visiter la page facebook

À propos de Claire

Je suis également peintre. Il me semble qu’il est important de transmettre une pratique vivante et incarnée. C’est pourquoi je vous partage quelques oeuvres personnelles réalisées en Peinture Sensorielle®.

Ces tableaux ont été réalisés :
- dans un temps restreint (entre quelques secondes et dix minutes)
- en position debout
- à l’acrylique, sur papier
- à l’écoute de mon ressenti intérieur, sans idée préconçue

Le plus souvent, je peins en silence, je fais le vide en moi et je laisse jaillir ce qui vient : j’aime tellement les surprises ! Être spectatrice de ce qui naît sous ma main.

(Cliquez une fois sur un tableau pour l’agrandir)

_

Peindre la musique

J’aime peindre à partir d’une musique (jouée en direct si possible) je la laisse devenir couleurs, formes, espace sous mes yeux.

JPEG - 157.1 ko
JPEG - 218.7 ko
JPEG - 190.7 ko
JPEG - 335.3 ko
JPEG - 372 ko
JPEG - 302.8 ko
JPEG - 251.9 ko
JPEG - 435.2 ko
JPEG - 338.5 ko
JPEG - 157.4 ko
JPEG - 190.2 ko
JPEG - 108.2 ko
JPEG - 285.1 ko

Peindre la danse

J’aime beaucoup aussi évoquer des moments de danse tout juste vécus et leur donner corps, couleur et forme sur ma feuille.

JPEG - 224.2 ko
JPEG - 155.9 ko
JPEG - 243 ko
JPEG - 124.3 ko
JPEG - 251.8 ko
JPEG - 161.2 ko
JPEG - 162.9 ko
JPEG - 153.1 ko
JPEG - 193.4 ko
JPEG - 130.7 ko
JPEG - 282 ko
JPEG - 113 ko

Peindre une émotion, un sentiment

Accueillir en moi une émotion ou un sentiment et le laisser prendre forme sur le papier ; l’observer avec distance, en rire, en pleurer…

JPEG - 301.6 ko
L’allégresse
JPEG - 300.5 ko
L’échec
JPEG - 292.2 ko
L’ouverture
JPEG - 331.2 ko
La colère
JPEG - 224.8 ko
La faille
JPEG - 328.9 ko
La joie
JPEG - 224.8 ko
La reliance
JPEG - 312.8 ko
La solitude
JPEG - 366.6 ko
La tourmante
JPEG - 310.5 ko
La vie en moi
JPEG - 220.1 ko
Le désir
JPEG - 326.1 ko
Le printemps

Certains thèmes s’imposent souvent à moi…

La famille

JPEG - 302.7 ko
JPEG - 188.9 ko
JPEG - 200.7 ko
JPEG - 219 ko
JPEG - 193.4 ko

Le couple

JPEG - 201.1 ko
JPEG - 263 ko
JPEG - 356.9 ko
JPEG - 462 ko
JPEG - 365.7 ko
JPEG - 248.6 ko
JPEG - 228.7 ko
JPEG - 204 ko
JPEG - 331.3 ko
JPEG - 284.5 ko

L’humanité en marche

JPEG - 429.7 ko
JPEG - 442.1 ko
JPEG - 322.3 ko
JPEG - 245.2 ko
JPEG - 327.3 ko
JPEG - 337.3 ko
JPEG - 289 ko
JPEG - 208.1 ko
JPEG - 387.3 ko
JPEG - 449.1 ko
JPEG - 414.5 ko
JPEG - 251.8 ko
JPEG - 242.2 ko
JPEG - 202.4 ko

Je suis orthophoniste, art-thérapeute et formatrice.

Je me vis comme une chercheuse du mouvement de vie. Depuis plus de 20 ans, je développe des liens entre mon travail d’orthophoniste, celui d’art-thérapeute et les processus de création artistique. Je propose aujourd’hui des formations dédiées aux professionnels, à la fois en Art-Phonie®, en Dessin Centré et en Art-Sensoriel®.

L’Art-Phonie®

La création de l’Art-Phonie® est née d’une prise de conscience que j’ai eue, après 10 ans d’exercice orthophonique en libéral : tout comme le dyslexique utilise des mots étiquettes vides de sens et de représentation, j’utilisais mon étiquette d’orthophoniste, conférée par l’obtention de mon diplôme, sans l’investir de la plus belle partie de moi-même, à savoir ma créativité. Je répétais un enseignement acquis sans me l’être pleinement approprié. Résultat : je m’ennuyais !
De plus, j’observais que vouloir éradiquer le symptôme était souvent incompatible avec le respect du patient. Ayant une attirance pour les arts, j’entrepris alors des études d’art-thérapie dans l’objectif de changer de profession. Au cours de ces études, je rencontrais des outils et une posture passionnante, et il me vint à l’idée que l’exercice de l’orthophonie pourrait tirer grand profit de ces outils et concepts que je venais de découvrir.

Commença alors un long travail de recherche autour des deux questions suivantes :
- en quoi la posture de l’art-thérapeute peut-elle venir enrichir celle de l’orthophoniste ? Autrement-dit, comment certains principes propres à l’art-thérapie peuvent-ils être réinvestis en orthophonie, tout en conservant l’éthique et les objectifs spécifiques à notre profession ?

- en quoi le détour par la médiation artistique est-il particulièrement intéressant pour nos patients « dys » ?

"L’Art-Phonie®" n’a pas pour objectif premier la réduction du symptôme. Sa décroissance est visée mais sans focalisation sur celle-ci. L’objectif est que le patient trouve son propre langage, dans une quête de sens, qu’il découvre par lui-même le plaisir d’une expression personnelle, vers un mieux parler, mieux lire, mieux écrire. Pour cela, l’orthophoniste ne se fixe pas d’objectif à atteindre en terme "d’avoir", mais propose à son 
patient un cheminement vers une meilleure qualité "d’être".

Le Dessin Centré

J’ai découvert les bénéfices du dessin centré (mandala) il y a 10 ans, dans le cadre de la pédagogie Marie-Pré. J’ai fait mien cet outil, jusqu’à l’utiliser de façon régulière dans la plupart de mes séances d’orthophonie et d’art-thérapie. Aujourd’hui, je le transmets aux professionnels de la relation tels les psychologues, psychothérapeutes, psychomotriciens, ergothérapeutes ou autres professionnels souhaitant animer des ateliers mandala.
Je me dissocie désormais de la formation Marie Pré -exclusivement pédagogique- pour proposer un enseignement plus proche de mon expérience clinique, avec une double visée pédagogique et thérapeutique. J’ai un immense plaisir à partager le fruit de 20 ans d’expérience clinique, dans une formation qui, avant d’enseigner la théorie, se veut avant tout expérientielle.

Les formations que j’anime sont un véritable hommage à la vie

A qui s’adressent ces formations ?

A tous professionnels de la relation d’aide (éducateurs, art thérapeutes, psychologues, orthophonistes, ostéopathes, infirmiers, enseignants…)